Le Minneapolis Sound – The Time

Le Minneapolis Sound – The Time

Page 37 j’aborde la découverte du Minneapolis Sound.  Cette plongée dans cette musique imposait à tous les fans de collectionner plusieurs disques et de partir en quête de différents groupes.

Si un groupe pouvait synthétiser le côté funk de Prince et illustrer ses qualités de producteur et de dénicheur de talents, ce serait The Time, qui a concentré une somme immense de musiciens et qui a permis le développement et l’expansion du Minneapolis Sound. En 1981, Prince crée avec Morris Day ce groupe auquel s’ajoutent Jimmy Jam, Terry Lewis, Jesse Johnson, Jellybean Johnson et Monte Moir. Ces derniers ne participent pas à l’enregistrement du premier album qui se fait en quelques jours. Sur ce disque, The Time se résume à Morris Day au chant et à Prince aux instruments et aux chœurs. À l’exception d’un titre, toutes les chansons sont écrites ou co-écrites par Prince.

L’implication de celui-ci sur cet album, comme sur les suivants, sera cachée, la production étant attribuée à Morris Day et Jamie Starr (qui n’est autre que Prince). Si le groupe ne joue pas sur les disques, il se révèle sur scène en accompagnant Prince sur ses tournées (« Controversy » et « 1999 Tour »). Complété par Jerome Benton, qui joue le rôle de valet et de danseur auprès de Morris Day, The Time parvient même à voler la vedette à Prince certains soirs.

Jimmy Jam et Terry Lewis quittent le groupe à la fin de la tournée 1999 pour mener une brillante carrière de producteurs, suivis par Monte Moir. Ils sont remplacés par Paul Peterson, Mark Cadenas aux claviers et Rocky Harris. Ce dernier sera rapidement remplacé par Jerry Hubbard. Le troisième album (Ice Cream Castle) accompagne la vague « Purple Rain ».

C’est un travail plus collaboratif entre Prince, Morris Day et Jesse Johnson. Le groupe se sépare avant même la sortie de l’album. Morris Day quitte The Time pour mener une carrière solo. Jesse Johnson fait de même, en prenant soin d’embarquer avec lui Mark Cadenas et Jerry Hubbard pour former Jesse Johnson’s Revue. Le dernier tiers du groupe (Paul Peterson, Jellybean Johnson et Jerome Benton) reste dans le camp de Prince pour constituer un nouveau groupe : The Family. Le groupe original se reforme brièvement en 1990 à l’occasion du film Graffiti Bridge et pour un album exceptionnel (Pandemonium). Morris Day continue l’aventure, après un nouveau départ de Jam, Lewis et Johnson, avec de nouveaux musiciens sous le nom de Morris Day and The Time.

En 2010, le groupe original se reforme à nouveau, mais sous le nom d’Original Seven, Prince s’étant éloigné du projet et ne les autorisant pas à utiliser le nom qui les a fait connaître (comme pour The Family, contraint à se nommer fDeluxe à la même période). Le groupe se sépare une ultime fois après la sortie d’un album (Condensate) et une tournée américaine au succès mitigé.

2017-05-03T13:42:07+00:00